Passer au contenu principal
Menu
À la défense des droits de la personne

Devenir un défenseur ou une défenseuse des droits de la personne

Enseignantes et enseignants

Vous trouverez ici de l’information générale sur Parler vrai au pouvoir Canada, ainsi que des ressources qui soutiendront votre enseignement des droits de la personne et accompagneront vos élèves dans leur démarche pour se porter eux-mêmes à la défense des droits de la personne dans leur communauté.

Défendre les droits de la personne

L’outil Parler vrai au pouvoir Canada, en exposant le parcours personnel de quelques-uns des nombreux Canadiens et Canadiennes qui se vouent à la défense des droits de la personne, a pour but de faire découvrir les droits de la personne aux élèves et de les amener à se voir eux-mêmes comme des défenseurs et défenseuses des droits de la personne, et à poser des gestes positifs dans leur communauté ou leur propre vie.

Pour remplir ce rôle de défenseur ou défenseuse, il faut d’abord savoir faire preuve d’empathie et comprendre que les droits s’accompagnent de responsabilités. Au fur et à mesure que vous avancerez dans les plans de leçon, vos élèves verront comment les défenseurs et défenseuses des droits de la personne ont assumé leurs responsabilités dans leur propre vie et comment ils ont fait avancer ces droits au Canada et ailleurs dans le monde.

Défendre les droits de la personne ne veut pas dire régler d’un seul coup tous les problèmes du monde. Ce sont souvent les petits gestes quotidiens qui ont le plus grand impact. Tout le monde peut devenir défenseur ou défenseuse des droits de la personne, que ce soit en un jour ou en un an.

L’expression « défenseur des droits de l’hommei » a été adoptée par les Nations Unies pour désigner toute personne qui, individuellement ou en association avec d’autres, œuvre à la promotion ou à la protection des droits de la personne. Les défenseurs et défenseuses des droits de la personne se distinguent par les actions qu’ils et elles mènent pour défendre ces droits dans leur milieu de vie ou de travail. Ces personnes enquêtent sur les cas de violation des droits et les dénoncent. Elles militent également pour la protection et le respect des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Un défenseur ou une défenseuse des droits de la personne peut s’intéresser à n’importe quel droit de la personne (ou groupe de droits) qui lui tient à cœur et revêt de l’importance pour d’autres. DEVENIR UN DÉFENSEUR OU UNE DÉFENSEUSE DES DROITS DE LA PERSONNE, C’EST À LA PORTÉE DE TOUT LE MONDE.

Les enseignantes et les enseignants parlent vrai au pouvoir et encouragent les élèves à le faire

« Speak truth to power » (parler vrai au pouvoir) est un vieux dicton quaker. C’est aussi le nom d’un texte écrit par les quakers aux États-Unis en 1955, qui réagissait aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale, à l’utilisation et à la prolifération des armes nucléaires ainsi qu’aux agressions militaires de l’époque, et qui se voulait un appel à la paix mondiale. Pour les quakers, le « vrai », c’était que l’amour et la paix durent et triomphent. Le « pouvoir » désigne les personnes haut placées et les citoyens et citoyennes ordinaires, dont les valeurs et les attentes établissent les limites des personnes au pouvoir. Le fait de parler vrai au pouvoir remet aussi en question le concept même du pouvoirii.

Les idéaux d’amour et de paix des quakers sous-tendent le concept de coexistence pacifique dans une société démocratique. Ces convictions poussent les enseignants et enseignantes, et les élèves à repenser leurs façons d’agir :

traiter les autres avec considération, ici et ailleurs • s’efforcer de parvenir à une entente et à un consensus, en reconnaissant que chaque voix est importante • aller à la rencontre de l’autre en faisant tomber les barrières de l’altérité • s’engager à défendre les droits de la personne et à changer les choses pour créer un monde meilleur et plus pacifique pour tous et toutes • parler vrai au pouvoir et encourager les autres à en faire autant

Robert F. Kennedy Human Rights

Le projet Speak Truth to Power du centre Robert F. Kennedy Human Rights est un projet mondial à volets multiples qui puise dans les expériences de personnes courageuses vouées à la défense des droits de la personne partout dans le monde. L’objectif est de sensibiliser les élèves et d’autres à ces droits, et de les inciter à agir. Parler vrai au pouvoir Canada (PVAP Canada) s’inspire de ce projet et présente des défenseurs et défenseuses du Canada. Allez visiter le site Web du centre Robert F. Kennedy Human Rights. Il présente une foule de défenseurs et défenseuses des droits de la personne des quatre coins du monde. Mentionnons que certains des plans de leçon de PVAP Canada contiennent des liens vers les profils de défenseuses et défenseurs qui sont mis en vedette par le centre Robert F. Kennedy Human Rights et qui « parlent vrai au pouvoir » au sujet des mêmes questions que les défenseuses et défenseurs canadiens.

Imagineaction

Imagineaction est le programme centralisé de justice sociale de la Fédération canadienne des enseignantes et enseignants (FCE). Il offre aux classes de tout le Canada la possibilité d’agir en faveur de la justice sociale à l’échelle locale en menant des projets d’action sociale école-communauté et de recevoir du soutien pour le faire. Enseignantes, enseignants, inscrivez-vous dès maintenant, sans frais, à Imagineaction. Vous serez invités à créer une page publique sur laquelle vous pourrez exposer le travail de vos élèves pour concevoir et réaliser leurs projets d’action sociale. Il s’agit d’un excellent moyen de valoriser le travail de vos élèves et de donner à d’autres l’envie d’en faire autant.

Trousse canadienne sur les droits de la personne

La Trousse canadienne sur les droits de la personne est une plateforme de ressources d’apprentissage sur les droits de la personne à l’intention des élèves de la maternelle à la 12e année. Elle contient des manuels, des outils destinés aux paliers élémentaire et secondaire, des vidéos, des guides pédagogiques, des exemples d’activités, des jeux, et plus encore. Vous y trouverez diverses ressources et méthodes qui vous aideront à enseigner les droits de la personne en salle de classe. Cette base de données centralisée, interrogeable et organisée par thème regroupe des ressources éducatives en anglais et en français. On peut y accéder à partir des liens suivants :

Moments marquants

Parler vrai au pouvoir Canada contient une chronologie de 100 moments marquants dans l’évolution des droits de la personne, principalement du point de vue canadien. Cette sélection de progrès et de reculs met au jour les droits, les responsabilités et les valeurs des Canadiens et Canadiennes, et leur évolution au fil du temps. Si vous deviez vous-même établir la chronologie des droits de la personne au Canada, qu’ajouteriez-vous à cette liste? Y changeriez-vous quelque chose? Si oui, quoi?

Veuillez noter que les « Moments marquants » liés aux droits de la personne sont intégrés dans tous les plans de leçon de Parler vrai au pouvoir Canada. La chronologie du centre Robert F. Kennedy Human Rights est différente et pourrait aussi être utile pour appuyer les plans de leçon, d’un point de vue international.


i Au Canada, on dit « droits de la personne », mais dans les organisations internationales, on parle de « droits de l’homme ».
ii Speak truth to power: A Quaker search for an alternative to violence. (p. 4)
www.afsc.org/sites/afsc.civicactions.net/files/documents/Speak_Truth_to_Power.pdf

Élèves

Document pour les élèves

Défendre les droits de la personne

L’outil Parler vrai au pouvoir Canada, en exposant le parcours personnel de quelques-uns des nombreux Canadiens et Canadiennes qui se vouent à la défense des droits de la personne, a pour but de vous faire découvrir les droits de la personne et de vous amener à vous voir vous-mêmes comme des défenseurs et défenseuses des droits de la personne, et à poser des gestes positifs dans votre communauté ou votre propre vie.

Pour remplir ce rôle de défenseur ou défenseuse, il vous faut d’abord savoir faire preuve d’empathie et comprendre que les droits s’accompagnent de responsabilités. Au fur et à mesure que vous avancerez dans les leçons, vous verrez comment les défenseurs et défenseuses des droits de la personne ont assumé leurs responsabilités dans leur propre vie et comment ils ont fait avancer ces droits au Canada et ailleurs dans le monde.

Défendre les droits de la personne ne veut pas dire régler d’un seul coup tous les problèmes du monde. Ce sont souvent les petits gestes quotidiens qui ont le plus grand impact. Tout le monde peut devenir défenseur ou défenseuse des droits de la personne, que ce soit en un jour ou en un an.

L’expression « défenseur des droits de l’hommei » a été adoptée par les Nations Unies pour désigner toute personne qui, individuellement ou en association avec d’autres, œuvre à la promotion ou à la protection des droits de la personne. Les défenseurs et défenseuses des droits de la personne se distinguent par les actions qu’ils et elles mènent pour défendre ces droits dans leur milieu de vie ou de travail. Ces personnes enquêtent sur les cas de violation des droits et les dénoncent. Elles militent également pour la protection et le respect des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Un défenseur ou une défenseuse des droits de la personne peut s’intéresser à n’importe quel droit de la personne (ou groupe de droits) qui lui tient à cœur et revêt de l’importance pour d’autres. DEVENIR UN DÉFENSEUR OU UNE DÉFENSEUSE DES DROITS DE LA PERSONNE, C’EST À LA PORTÉE DE TOUT LE MONDE.

i Au Canada, on dit « droits de la personne », mais dans les organisations internationales, on parle de « droits de l’homme ».

Les droits de la personne, un choix de vie au quotidien

Vos droits, vos libertés et vos responsabilités

Apprenez à connaitre vos droits, libertés et responsabilités, et parlez-en avec votre famille et vos camarades. Pour vous aider, Parler vrai au pouvoir Canada met à votre disposition des versions rédigées en termes simples des documents suivants :

L’importance des droits de la personne

Efforcez-vous d’incarner au quotidien les valeurs qui sous-tendent les droits de la personne : respectez les différences, faites preuve de courtoisie, de compassion et de civilité. Reconnaissez que, tous et toutes, nous avons une valeur et le droit d’être traités équitablement et avec respect.

L’importance de faire preuve de jugement et de respect

Préférez les débats éclairés aux disputes (y compris sur Internet). Ne répandez pas de rumeurs infondées ou malveillantes, et refusez de vous associer à une personne ou à un groupe de personnes qui en insulte ou en ridiculise d’autres. Nous avons tous et toutes le droit de nous exprimer, mais aussi le droit au respect, à la vie privée et à la sécurité.

L’importance de poser des gestes

Manifestez votre soutien aux victimes d’intimidation ou de dénigrement. Si vous voyez qu’une personne est exclue ou harcelée par d’autres, invitez-la à se joindre à vous pour une activité ou pour le repas du midi. Rentrez de l’école avec cette personne ou proposez-lui de passer du temps avec vous. L’empathie est la première des qualités à développer pour qui veut devenir un défenseur ou une défenseuse des droits de la personne.

L’importance de faire entendre sa voix

Intervenez pour faire cesser les actes d’intimidation ou de dénigrement, et encouragez les autres à faire de même. En dénonçant les comportements inacceptables, vous développerez votre force intérieure et aiderez les autres à développer la leur. Avec vos amis, interposez-vous lorsqu’une personne en maltraite une autre. L’union fait la force. Et si vous êtes victime ou témoin de mauvais traitements, parlez-en à une personne de confiance (un membre du personnel enseignant ou de l’équipe de conseillers et conseillères, un parent, un entraineur ou une entraineuse, ou encore une personne de votre voisinage). N’hésitez pas à demander de l’aide et faites ce qui vous semble juste.

L’importance de développer sa sensibilité

Ouvrez grand les yeux et voyez comment sont traités les droits de la personne au quotidien dans votre communauté. Si vous ne connaissez pas de situation réelle de violation des droits de la personne, renseignez-vous. Si une situation vous interpelle, impliquez-vous.

L’importance de la gratitude

Prenez le temps de remercier personnellement un défenseur ou une défenseuse des droits de la personne, et renseignez-vous sur le parcours qu’il ou elle a suivi. Vous y trouverez surement de quoi vous inspirer.

Comment s’engager dans la défense des droits de la personne

  1. Repérez un problème de violation des droits de la personne qui se pose dans votre communauté et qui vous intéresse.
  2. Faites des recherches sur le problème. Trouvez-en la cause. Qui peut apporter les changements que vous jugez nécessaires? Quelles solutions a-t-on déjà essayées?
  3. Réfléchissez aux changements que vous voulez apporter. Quelles mesures précises voulez-vous prendre?
  4. Trouvez des façons d’inciter d’autres personnes à s’engager.
  5. Déterminez la manière d’évaluer l’impact de vos gestes.
  6. Créez une vitrine publique dans le site d’Imagineaction pour que votre exemple en inspire d’autres.

Si vous n’avez qu’une journée pour agir

  1. Étudiez le parcours de défenseurs ou défenseuses des droits de la personne présentés dans le site Parler vrai au pouvoir Canada.
  2. Avec d’autres, rédigez une charte des droits pour votre classe ou votre école. Affichez-la dans un endroit bien en vue pour que tout le monde comprenne bien l’état d’esprit que vous souhaitez encourager.
  3. Organisez une activité de groupe liée aux droits de la personne. Vous trouverez des exemples inspirants dans Internet, notamment dans deux excellents sites : celui du Musée canadien pour les droits de la personne, dans la section Apprendre où l’on trouve des activités adaptées à chaque année scolaire, et celui du programme Imagineaction qui répertorie des projets d’action sociale école-communauté.
  4. Visionnez un film sur les droits de la personne qui traite d’un problème d’actualité. Réfléchissez aux sentiments que vous avez éprouvés en voyant le film et discutez-en avec vos camarades de classe. L’Office national du film met à votre disposition d’excellents documentaires sur les droits de la personne à visionner gratuitement.
  5. Organisez, dans votre école, une journée de sensibilisation aux droits de la personne en mettant l’accent sur un problème précis. Une fois que les élèves auront mieux compris le problème, invitez-les à participer à une pétition ou à une campagne d’envoi de lettres.
  6. Collaborez avec d’autres pour réaliser un collage d’images et de textes à accrocher dans un couloir de votre école. Insistez sur l’importance des droits de la personne en soulignant le rôle que tous et toutes peuvent jouer pour les faire respecter.

Si vous avez une semaine pour agir

Si vous avez une semaine pour poser des gestes positifs en faveur des droits de la personne, concentrez-vous sur l’organisation d’un évènement ou d’un programme d’activités qui démarre la semaine avec une mission de sensibilisation pour aboutir à une action positive à la fin de la semaine. L’idée est de présenter au grand jour un problème concret et de faire naitre ensuite dans la population de votre école ou de votre communauté un désir de justice.

  1. Organisez une semaine thématique qui vise à apporter un changement.
  2. Commencez par former un comité organisateur : recrutez des camarades et d’autres personnes pour vous aider.
  3. Faites ensemble une étude de la situation dans votre école et déterminez quels sont les cinq changements les plus importants à apporter.
  4. Trouvez à quels droits de la personne ces cinq changements contribueront et choisissez auquel de ces changements vous voulez vous attaquer.
  5. Au cours de la semaine, faites toutes les recherches nécessaires pour approfondir votre connaissance du dossier. Trouvez ce qui, par le passé, a réussi ou raté, et étudiez la question dans une perspective locale, nationale et mondiale.
  6. Déterminez les mesures à prendre pour mieux faire connaitre le dossier et encourager d’autres personnes à appuyer les actions de votre comité.

Si vous avez tout un semestre pour agir

Tous les jours, nous rencontrons des gens qui changent le cours des choses en prenant la défense des intérêts d’autres personnes, en exprimant leur solidarité et en appuyant une cause qui mérite d’être connue. Vous pourriez être cette personne qui rallie les gens à une cause commune.

  1. Cernez le problème en collaborant avec un organisme communautaire ou une personne compétente de la communauté.
  2. Discutez du problème, repérez les défis et établissez le lien avec les droits de la personne.
  3. Proposez des idées sur la façon d’intervenir en collaborant avec l’organisme communautaire ou la personne compétente de la communauté.
  4. Faites preuve de créativité, parlez haut et fort, et communiquez votre passion :
    • Organisez une exposition de photos, tournez une vidéo ou montez une pièce de théâtre qui illustre une violation des droits de la personne, et invitez le public et les médias pour les sensibiliser au fait que des droits sont bafoués;
    • Créez un recueil de poèmes, de dessins et de réflexions sur le problème en question et les droits de la personne. Vous pourriez le vendre en ligne ou à l’occasion d’activités scolaires. Vous avez une voix forte, faites-la entendre!
  5. Allez choisir un thème parmi ceux proposés dans le site Parler vrai au pouvoir Canada. Faites des recherches sur ce thème, trouvez une façon de soutenir les travaux de la Canadienne ou du Canadien qui en fait la défense et déterminez si cette question se pose dans votre communauté et dans quel contexte. Parler vrai au pouvoir Canada présente les thèmes ainsi que les défenseuses et défenseurs canadiens suivants :
  6. Trouvez d’autres défenseuses et défenseurs des droits de la personne actifs dans votre communauté, et portez-les à notre attention pour que nous les ajoutions au site Parler vrai au pouvoir Canada.