Passer au contenu principal
Menu
À la défense des droits de la personne

Autres défenseurs et défenseuses des droits de la personne

L’objet de Parler vrai au pouvoir Canada est de faire connaitre les parcours de Canadiennes et Canadiens qui se consacrent à la défense des droits de la personne. Comme le Canada compte de nombreux citoyens et citoyennes soucieux de faire avancer les droits de la personne, nous avons voulu mettre en valeur d’autres membres de la communauté des défenseurs et défenseuses des droits de la personne. Nous espérons que vos élèves trouveront nos portraits de défenseurs et défenseuses inspirants. Qui sait s’ils ne se découvriront pas, en lisant les parcours de ces personnes, une nouvelle mission!

Hannah Taylor

Hannah Taylor milite en faveur des sans-abris et des personnes qui ont faim depuis le jour où elle a vu, à l’âge de 5 ans, un homme qui fouillait dans une poubelle à la recherche de nourriture. Son œuvre de bienfaisance, la Ladybug Foundation, qu’elle a fondée à Winnipeg à l’âge de 8 ans, défend les droits fondamentaux de la personne que sont le droit à un logement convenable et le droit à une nourriture suffisante. Aujourd’hui âgée de 18 ans, Hannah Taylor mène divers programmes, dont le Ladybug Foundation Education Program, qui comprend l’outil makeChange destiné aux classes de la maternelle à la 12e année et qui a pour but de donner aux jeunes des moyens d’agir. Son travail, y compris plus de 175 conférences, a permis de recueillir plus de trois millions de dollars pour des projets visant à aider les sans-abris à obtenir un logement, de la nourriture et davantage de sécurité.

  • Santé et sécurité des femmes
  • Santé et bienêtre des enfants

Craig Kielburger

À 12 ans, Craig Kielburger est tombé sur un article qui racontait l’histoire d’Iqbal, un garçon pakistanais de son âge qui avait été assassiné parce qu’il s’exprimait contre le travail des enfants. Cette injustice l’a choqué. Et l’influence d’Iqbal l’a poussé à cofonder le groupe Enfants Entraide avec son frère Marc. Toujours en s’appuyant sur l’idée que des enfants en aident d’autres, le groupe associe des écoles de pays « développés » avec des écoles, moins riches, de pays « en développement », investit en éducation et en traitements médicaux, et sensibilise la population aux violations des droits des enfants. En 2008, les frères Kielburger ont créé Me to We, une marque socialement responsable affiliée à Enfants Entraide.

  • Du déplacement à l’activisme
  • Santé et bienêtre des enfants

Leesee Papatsie

Constatant le prix exorbitant des aliments à Iqaluit (Nunavut) et la difficulté des familles inuites à mettre de la nourriture sur la table, Leesee Papatsie a créé le mouvement Feeding My Family sur Facebook en 2012. Elle a choisi d’utiliser les médias sociaux afin d’unir les communautés isolées du Nord. Le groupe compte maintenant plus de 20 000 membres qui ont organisé des manifestations et encouragé un retour à une nourriture locale, c’est-à-dire à un régime alimentaire plus traditionnel fondé sur une nourriture qui vient directement du Nord. Le mouvement de Leesee Papatsie cherche à combiner la communication moderne et la tradition inuite en unissant les gens du Nord et en encourageant les fournisseurs d’aliments à trouver des moyens d’offrir de meilleurs aliments à de meilleurs prix.

  • Santé et bienêtre des enfants
  • Identité culturelle et éducation